À la découverte de la culture riche et variée de l’Afrique du Sud

Le côté artistique de l’Afrique du Sud ne sera plus un mystère pour les voyageurs une fois arrivés sur place. En effet, le long de leur séjour dans ce pays, les visiteurs entendront sans doute parler des grands personnages dans le domaine des arts.La littérature qui est principalement d’origine afrikaner et anglaise retrace en grande partie les traits majeurs de l’Apartheid, sous forme de roman, de poésie, etc.

Les auteurs décrivaient dans leurs œuvres le déroulement de ce régime de ségrégation raciale.Parmi les écrivains populaires de cette époque, on peut citer Breyten Breytenbach, André Brink ou Nadine Gordimer.Par ailleurs, l’artsud-africainest un héritage de traditions ancestrales et de l’opposition internationale à l’apartheid. La musique est pour les Sud-Africains, une manière de s’exprimer librement. Le jazz et la danse Zoulou et les chorégraphies urbaines (comme le Gumboot et le Pantsula) sont répandus dans ce pays.Quant aux célébrités,les plus connues dans le monde entier sont Johnny Clegg et Myriam Makeba, tandis que les renommées nationales sont Abdullah Ibrahim ou encore Pops Mohamed.

Focus sur la version traditionnelle et coutumière de l’Afrique du Sud

Un voyage en Afrique du Sud permettra aux routards de prendre connaissance des spécificités des civilisations anciennes les plus variées du pays.Concernant la langue de communication,la plus parlée par les Sud-Africains est l’anglais.Toutefois, d’autres dialectes comme l’afrikaans, le sesotho, le setswana, l’isindebele et l’isizoulou sont utilisés au quotidien. Par ailleurs, la sorcellerie traditionnelle est encore répandue dans cette contrée. De nombreuses boutiques gérées par des « sangomas » ou guérisseurs sont implantées dans plusieurs villes de l’Afrique du Sud.Dans ces magasins, des épices, des herbes et des os d’animaux (crâne de singes, squelettes de crocodiles, etc.) utilisés en guise de remède à différentes maladies y sont vendus. Concernant les coutumes, la plupart des groupes ethniques ont su conserver leurs rites ancestraux. Pour les Basotho, le chant est une culture importante. L’accompagnement musical de ces récitals n’a nul besoin des instruments modernes. Avec de simples boîtes en fer, ce peuple arrive tant bien que mal à créer des morceaux. Quant aux Afrikaners, ils sont fidèles aux mœurs hollandaises et calvinistes.

Une découverte culturelle à travers la gastronomie en Afrique du Sud

Pendant leurs vacances en Afrique, les bourlingueurs peuvent savourer des plats diversifiés. Il est important de porter à la connaissance des touristes que la cuisine sud-africaine utilise principalement la viande.En guise d’illustration, le « braai » ou barbecue est une habitude sociale dans ce pays. Il s’agit d’une viande de bœuf (parfois d’autruche, de springbok ou de koudou) séchée,puis assaisonnée avec du sel, du vinaigre, du poivre noir, de la coriandre et du sucre. Le bobotie est aussi une préparation prisée par les Sud-Africains. Il est composé de viande, d’œuf cuit et de raisins secs. Ce menu est souvent servi avec du riz, du chutney, de la sauce sambal et de la noix de coco. Quant aux desserts, les plus connus sont le melkert(une sorte de flan) et le malva pudding, une pâtisserie à texture moelleuse qui est généralement accompagnée de crème anglaise chaude. Par ailleurs, la dégustation de bières (locales ou artisanales) et de vins d’Afrique sont à ne pas rater.